Lorsque la famille s’agrandit, une nouvelle étape commence, où l’enthousiasme et les moments de bonheur rythment notre vie. C’est également le moment où les responsabilités se font plus présentes, tournées autour du bien-être des enfants afin de leur offrir les meilleurs outils d’éveil. Les décisions à prendre sont nombreuses, et parmi elles, le choix du modèle linguistique pour scolariser vos enfants. C’est également une perspective intéressante pour les nouveaux résidents en Navarre. Vous retrouverez ci-dessous les questions fréquemment posées concernant l’immersion linguistique en euskera, aussi connue sous le nom de « Modèle D ».

Comment fonctionne l'immersion linguistique en euskera ? Quelles langues y sont enseignées ?

Dans le cadre du modèle d’immersion linguistique, l’enseignement se fait en euskera. Les élèves apprennent la langue et ils intègrent le programme scolaire simultanément.

Le succès de ce modèle est basé sur : l’élaboration d’un programme intensif où la langue est abordée avec le temps nécessaire, au cœur d’un système avancé et à la méthodologie soignée.

À l’heure actuelle, il s’agit évidemment d’une éducation multilingue, puisque ce modèle se focalise sur l’apprentissage et la bonne connaissance d’une langue étrangère ainsi que la valorisation des langues natales des populations immigrées au sein de la communauté éducative, en plus d’assurer la maîtrise de l’euskera et de l’espagnol. De ce fait, en sortant de l’école primaire, les élèves maîtrisent l’euskera et l’espagnol, et ont également un bon niveau d’anglais.

Le modèle D pose ainsi les bases d’une méthode scolaire où l’apprentissage démarre par la lecture dans une langue, mais le procédé peut s’appliquer par la suite pour toutes les autres langues. L’apprentissage des langues et le programme scolaire vont de pair.

Donc ils apprendront également l'espagnol ?

Oui. La langue principale de l’école est l’euskera, mais on y enseigne également l’espagnol. Une matière spécifique est consacrée à son enseignement. De plus, la présence de l’espagnol dans tous les contextes sociaux suffisent à l’apprentissage complet de la langue.

Je ne sais pas parler euskera. Comment puis-je aider mon enfant pour les devoirs ?

Les enfants apprennent à être autonomes lorsqu’ils font leurs devoirs scolaires : c’est un travail individuel.

Il s’agit d’adopter de bonnes habitudes de travail (établir un emploi du temps, disposer d’un espace adapté, avoir du matériel de référence…), et d’établir une bonne communication entre l’établissement scolaire et la famille. Si les enfants ont besoin d’une aide plus spécifique, n’hésitez pas à leur demander de quoi il s’agit ou de les aider dans le cheminement, sans pour autant faire leur devoir.

N’hésitez pas à également faire appel aux traducteurs online. Retrouvez dans cette vidéo des explications sur l’utilisation d’elia.eus (auparavant itzultzailea.eus) et Google translate, qui disposent d’Apps très pratiques en plus des versions web : si les devoirs sont remis en version papier, il vous suffit de faire un photo du texte à traduire.

Évidemment, même si ces traductions nous facilitent la vie, il ne faut pas perdre de vue qu’elles ne sont pas toujours exactes et, comme tous les traducteurs automatiques, elles peuvent contenir des erreurs. Cependant, il s’agit d’un outil pratique pour comprendre des énoncés.

Est-ce que cela risque d'être trop si nous parlons une autre langue à la maison ?

Non. En réalité, c’est une chance de pouvoir apprendre une langue supplémentaire. Les enfants s’adaptent très rapidement au multilinguisme. Ils auront probablement besoin d’un peu plus de temps pour s’exprimer dans toutes les langues mais c’est le résultat final qui compte. L’objectif n’est pas de se précipiter dans l’apprentissage.

Il est indispensable de connaître les langues propres de notre lieu de résidence, en Navarre il s’agit de l’euskera et de l’espagnol. C’est en allant à l’école et en créant des relations sociales que les élèves peuvent maîtriser ces langues, tels des outils qui les accompagneront dans leur futur culturel, professionnel et social.

La Navarre est la terre d’accueil de nouvelles familles provenant de différents horizons, aux cultures et aux langues diverses. La transmission des langues familiales doit se poursuivre en Navarre, et elle revêt une importance particulière parce qu’elle offrira à cette nouvelle génération des repères culturels et familiaux, qui leur permettront de conserver le lien avec les proches restés dans le pays d’origine. De plus, la maîtrise de la langue natale permet de renforcer une base solide qui servira par la suite à l’apprentissage d’autres langues.

Les personnes étrangères qui s’expriment en euskera répètent souvent que cet apprentissage leur a ouvert des portes, en plus de leur permettre de mieux connaître la Navarre et de profiter de plus d’opportunités. On peut apprendre une langue à n’importe quel âge, mais il est vrai que l’apprentissage est plus facile durant l’enfance. Il s’agit en somme de diversifier ces atouts, d’offrir la possibilité d’apprendre plus de langues et de jouir de la richesse qu’apporte l’euskera.

Je n'y connais rien à l'euskera, comment puis-je accompagner mon enfant dans l'apprentissage de la langue ?

Il existe de nombreux outils online qui sont sans cesse actualisés : retrouvez-les sur era.eus. Vous pouvez également vous renseigner auprès du service d’euskera de votre village ou ville, mais également profiter de toutes les offres disponibles sur l’agenda culturel. Naturellement, la scolarisation des enfants en euskera leur permettra eux-mêmes de créer des relations avec lesquelles ils pourront pratiquer la langue.

N’étant pas nous-mêmes bascophones, la logique des choses nous fait penser « je ne vais pas, moi, te transmettre le basque! », mais s’il y a quelque chose qui dépend bel et bien de vous : la position optimiste que vous adoptez face à la langue. Les enfants attendent de vous de vous voir intéressé, curieux d’apprendre des mots, de vous amuser, de valoriser leur apprentissage… Tout cela dépend bien de vous.

Quelle est mon école de référence ? L'école de mon village ne dispose pas du modèle D, que faire ?

La Carte Scolaire indique quelles sont les écoles qui disposent du modèle D, en fonction du lieu de résidence de chaque famille.

Si l’école de votre ville ne propose pas de modèle D, il existe toujours la possibilité de solliciter le Département d’Éducation pour la création d’une nouvelle section.

Pour ce faire, il vous faudra remplir une requête et l’envoyer par voie postale à l’attention du Directeur Général d’Éducation. L’ouverture potentielle d’une nouvelle section de modèle D sera étudiée et, parmi les facteurs pris en compte, on veillera soigneusement à estimer le nombre de futurs élèves pour la création. Plus il y a de demandes, plus il sera facile d’analyser la demande.

 

CC BY-SA 4.0

Centre de préférences de confidentialité

Beharrezko cookie-ak | Cookies imprescindibles

Ez dira IPak hartuko Analytics zerbitzuarentzat; horrela zure bisita pribatua izango da.

gdpr

Kanpo cookie-ak | Cookies externas

Beste batzuen cookie-ak erabiltzen ditugu zure nabigazioa ezagutzeko, buletinean harpidetuta bazaude edo sare sozialen bidez partekatutako elementuetan.

_ga, _gat, _gid
_ga, _gid, _gat